skip to Main Content
Rendre la planification financière accessible pour favoriser le succès des entrepreneurs

Rendre la planification financière accessible pour favoriser le succès des entrepreneurs

Par Gabrielle Piché

Joan Grandmont a eu de la difficulté avec les banques.

Il y a une vingtaine d’années, elle voulait se lancer en affaires, comme designer d’intérieur. Elle s’est donc rendue à la banque avec son mari, un agriculteur.

« J’ai alors dit que je ne voulais pas que mon entreprise soit au nom de la ferme. »

Trente minutes plus tard, Joan Grandmont est invitée à apposer sa signature sur une ligne pointillée, sans bien comprendre ce qu’elle doit signer.

« On ne s’est même pas adressé à moi aimablement, raconte Mme Grandmont. J’étais juste la femme d’un fermier. »

Elle demande plus tard à son mari ce que le banquier lui a demandé de signer. Il lui répond que c’était pour mettre son entreprise au nom de la ferme.

Joan Grandmont s’adresse donc ailleurs pour recevoir de l’aide. Elle se tourne vers le Centre d’entreprise des femmes du Manitoba (WECM).

« Lorsque vous vous retrouvez coincés dans une situation, ne laissez pas l’orgueil vous faire croire que vous pouvez tout faire sans aide », ajoute Joan Grandmont.

Selon elle, les conseillers en gestion d’entreprises ont joué un rôle crucial pour l’aider à comprendre les finances et la gestion d’une entreprise. Le personnel du WECM a consenti à Joan Grandmont un prêt et lui a fourni de l’aide pour son plan de carrière.

« Je ne suis pas comptable, que ne suis pas banquière et je ne suis pas une femme d’affaires, mais je suis une designer, affirme Joan Grandmont. J’avais juste besoin d’un peu d’aide pour me lancer. »

Deux têtes valent mieux qu’une pour ce qui est de la planification financière, peu importe à quel point se trouve une personne avec son entreprise, explique Cheryl Baldwin, fondatrice et p. d. g. de BCP Business Services.

Les planificateurs financiers et les conseillers en gestion d’entreprises devraient donner des explications complètes en faisant de la planification financière avec leurs clients, affirme Mme Baldwin.

« Même si les chiffres ne sont pas leur point fort, il est important que les clients comprennent ce que les chiffres disent. »

Les conseillers en gestion d’entreprises ne peuvent pas forcer les entrepreneurs à s’occuper de leurs finances, ajoute Cheryl Baldwin, mais ils peuvent leur expliquer les avantages de la planification.

« Ça peut aider (les entrepreneurs) à trouver la paix d’esprit pour éviter de se demander s’il va y avoir assez d’argent à la banque pour payer les factures. »

La planification financière permet aux entrepreneurs de prendre des décisions réfléchies sur la quantité de risques qu’ils sont prêts à prendre avec leur entreprise, ajoute-t-elle.

« Un budget n’est pas terminé tant que nous n’avons pas vraiment tout examiné et amené les entrepreneurs à réfléchir aux différents impacts des chiffres. »

Selon Cheryl Baldwin, les planificateurs financiers qui posent des questions aident les entrepreneurs à réfléchir aux répercussions sur leurs budgets.

« C’est en posant des questions que nous apprenons vraiment la direction souhaitée par un client et ce qu’il a en tête. »

Cheryl Baldwin questionne ses clients sur la rentabilité des produits, sur les coûts de production, sur le temps nécessaire, etc., en fonction des diverses situations.

En fin de compte, il s’agit d’aider les entrepreneurs à faire plus d’argent, mentionne Cheryl Baldwin.

« Si vous investissez pour recevoir des services d’une personne qui peut vous aider avec votre planification financière, neuf fois sur 10, ce sera payant », conclut-elle.

Read in English

Back To Top