All Stories

La lecture crée des liens entre entrepreneures

bin of books at bookstore

Par Claudine Gervais

La lecture est une activité solitaire, mais le club de lecture de RevolutionHer rassemble des femmes de tout le Canada.

Ce club de lecture virtuel est gratuit et permet aux femmes de prendre du temps pour elles, de se retrouver en compagnie d’autres femmes, de s’entraider et d’échanger des idées.

« Tout ce qui se passe en ce moment fait reculer de plusieurs décennies la situation des femmes », affirme Maria Locker. Son évaluation brutale de l’impact de la pandémie sur les femmes découle d’une perspective éclairée. En tant que fondatrice et directrice générale du collectif The Mompreneurs, récemment renommé RevolutionHer, elle joue depuis 10 ans un rôle de défenseure et de championne de l’avancement des femmes et des entrepreneures en Amérique du Nord.

Bien que la lecture puisse être un moyen d’évasion, elle permet aussi d’approfondir notre capacité d’empathie et d’améliorer notre conscience intuitive et notre sens de la réflexion pour comprendre ce que nous pouvons, et ne pouvons pas, changer.

Une étude menée par le Centre for Research into Reading, Literature and Society de l’Université de Liverpool a démontré que les personnes qui lisent pour le plaisir ont une meilleure estime personnelle et sont mieux outillées pour affronter les situations difficiles. Le plaisir de lire est associé avec de meilleures habitudes de sommeil. Les adultes qui lisent seulement 30 minutes par semaine sont 20 % plus susceptibles de ressentir une plus grande satisfaction face à la vie.

Le livre Atomic Habits de James Clear (Un rien peut tout changer! en version française), choisi par le club de lecture pour la rencontre du 29 septembre, reflète bien ces conclusions. Sous-titré An Easy & Proven Way to Build Good Habits & Break Bad Ones (De minuscules changements vont transformer votre vie), ce livre propose des outils et des stratégies pour bousculer les habitudes et raconte des histoires vécues par les médaillés d’or olympiques, des artistes et des chefs d’entreprise.

La première discussion du club est prévue pour le 15 septembre. Les rencontres de l’automne s’amorcent avec une œuvre de fiction intitulée Little Fires Everywhere (La Saison des feux) de Celeste Ng. Ce roman, récemment adapté en minisérie, explore le poids des secrets, la nature de l’art et de l’identité, ainsi que l’implacable férocité de la maternité et le danger de croire que le respect des règles permet d’éviter les catastrophes.

La sélection de six livres pour la série automnale du club a été faite par une petite équipe de RevolutionHer, en collaboration avec la maison d’édition Penguin Random House. Ces livres peuvent être achetés en quantités limitées à partir du site Web de RevolutionHer, avec un rabais de 15 % sur le prix courant.

Une version antérieure du club de lecture se concentrait exclusivement sur des livres portant sur le monde des affaires, explique Maria Locker. La décision d’élargir les thèmes abordés a été prise pour mieux servir l’ensemble des membres de RevolutionHer. En abandonnant le nom de Mompreneurs plus tôt cette année, le collectif de plus de 23 000 membres est devenu accessible à toutes les femmes. Selon Maria Locker, de nombreuses femmes ont choisi de rester membres de l’organisation, même après avoir quitté le monde des affaires.

« Nous offrons un lieu pour établir des liens », ajoute Mme Locker. Les femmes peuvent toujours compter sur cette communauté et le soutien offert, peu importe la direction que prend leur vie.

Le club de lecture représente un moyen de prendre du temps pour soi, dit Maria Locker. Des femmes lui ont confié que le magazine publié par l’organisation répond aussi à ce besoin. Le magazine papier fait partie des produits tangibles offerts par RevolutionHer. Au moment de l’adhésion, les membres reçoivent un cadeau de bienvenue comprenant des produits d’entreprises féminines.

« Ces petits plaisirs sont plus importants que jamais. »

L’organisation tient aussi à reproduire ces moments de bonheur dans l’univers virtuel. Selon le nombre de personnes inscrites aux échanges du club de lecture, plusieurs rencontres seront prévues pour donner à toutes la chance de s’exprimer. Une animatrice d’expérience guidera les rencontres d’une heure et proposera des questions et des points de discussion.

Les femmes ne sont pas unidimensionnelles et les expériences qu’elles vivent ne devraient pas l’être non plus, mentionne Maria Locker, qu’il s’agisse des choix de lecture ou des nombreux autres aspects de nos vies. « Nous offrons un lieu de rencontre agréable et la possibilité de créer des liens. »

Les sélections antérieures du club de lecture comprenent les livres suivants :

Start With Your People de Brian J. Dixon

The 12 Week Year de Brian P. Moran et Michael Lennington

Profit First de Mike Michalowicz

Find Your Pleasure de Cynthia Loyst