All Stories

Pour aider les clientes à définir leur vision personnelle

Two women review something on an open laptop

Emma Carey

Imaginez la réserve de temps, d’argent, d’énergie et d’attention d’une entrepreneure sur une balance. À gauche, on trouve ce que l’entrepreneure donne à son entreprise, et à droite, sa vie personnelle. Si vous vous concentrez exclusivement sur l’entreprise, le poids de gauche pèsera trop lourd, tandis que la droite se soulèvera pour devenir hors d’atteinte. L’entrepreneure ne peut pas répondre aux besoins et aux désirs de sa vie personnelle si elle n’a plus assez de temps, d’argent, d’attention ou d’énergie à dépenser. La vision personnelle va de pair avec la vision professionnelle en vue de bâtir une entreprise durable et une vie équilibrée.Imagine an entrepreneur’s store of time, money, energy and attention piled onto a scale. . . .

La vision personnelle est comme un rêve, déclare Elizabeth Vieira-Richard, mentore au Women’s Enterprise Centre de la Colombie-Britannique — un rêve qui résume ce qu’une cliente cherche dans la vie. Comme son nom l’indique, une vision personnelle se concentre sur les aspects personnels de la vie d’une entrepreneure. Toutefois, dans le monde de l’entrepreneuriat, la distinction est subtile (et parfois inexistante) entre la vie personnelle et la vie professionnelle. . .

Le processus de définition d’une vision personnelle ne suit habituellement pas une ligne droite, selon Vieira-Richard. Lorsque ses clientes ont du mal à concrétiser leurs espoirs et leurs rêves abstraits, elle commence à leur poser des questions concises et ouvertes motivées par une curiosité sincère. De quoi vous contentez-vous? Avez-vous l’impression qu’il manque quelque chose dans votre vie? Pourquoi? Elle essaie de se mettre dans la peau de ses clientes pour explorer ce qu’elles pensent et ressentent et compare son approche à un jeu de carré de sable avec ses clientes. . . .

« Lorsqu’on est dans le carré de sable, c’est léger et amusant. On apprend et on partage, explique-t-elle. Pendant que j’y suis, je peux vraiment mettre le doigt sur la situation de la personne à ce moment-là. »

Lorsqu’elle pose des questions à ses clientes, Mme Vieira-Richard déclare qu’elle ne s’attend pas à une réponse en particulier. En fait, elle s’attend habituellement à se heurter à un silence, du moins initialement. La prochaine réaction pourrait être de l’enthousiasme ou de la frustration, ce qui pourrait indiquer un désir ou une crainte des clientes de cerner leur vision personnelle. When you’re in the sandbox it’s playful, it’s fun, it’s learning, it’s sharing,” she explains. « Explorez ces obstacles que vous percevez », dit-elle.

« Mon style consiste à inviter la curiosité, l’exploration et la lucidité et à remettre en question les perspectives afin de s’ouvrir à de nouvelles perspectives », déclare Mme Vieira-Richard.

.

Après avoir traduit en mots la vision personnelle de votre cliente, la prochaine étape consiste à créer un plan pour la concrétiser. Mme Vieira-Richard suggère de tout définir dans une feuille de calcul. Créez différentes feuilles pour les objectifs de court à long terme et les éléments exploitables. Par exemple, votre cliente pourrait répartir l’information sur un an, trois ans et 10 ans. Que doit-elle faire la première année pour obtenir ce qu’elle veut la troisième année? Elle suggère de rendre ces mesures concrètes et plausibles à réaliser. Une vision peut être différente d’une personne à une autre, dit-elle. Certaines entrepreneures peuvent déborder d’enthousiasme à l’idée d’examiner leur vision sur 10 ans. Si ce n’est pas le cas, pas de soucis. .

.

Demander à votre cliente de révéler ses espoirs et ses rêves au pied levé peut être un défi de taille. Sans une relation de confiance et confidentielle avec votre cliente, vous obtiendrez probablement des réponses incomplètes et superficielles. En effet, votre cliente peut craindre le jugement, ou l’imperfection de ses réponses peut l’insécuriser. .

. . .

. Mme Vieira-Richard révèle qu’une partie du renforcement des relations consiste à exprimer vos intentions et vos objectifs à votre cliente dès le début. Si votre cliente connaît votre réel désir de l’aider, elle se sentira plus à l’aise de s’exprimer et vous pourrez déterminer ce qu’elle souhaite réellement réaliser.

.

. . .

. .