All Stories

D’entrepreneure à conseillère : Cara Cote sous les projecteurs d’OEFC

Avant de devenir conseillère en affaires chez Women Entrepreneurs of Saskatchewan Inc. (WESK), Cara Cote a travaillé comme entrepreneure pendant toute sa vie professionnelle.

« J’ai lancé ma première entreprise lorsque j’étais en dernière année du secondaire, parce que j’avais gagné un concours de planification d’entreprise par l’intermédiaire de WESK, dit Cara Cote. La boucle est bouclée. »

Lorsque Cara Cote a mis sur pied son entreprise de technologie en 2006, elle s’est adressée à WESK pour obtenir des conseils en affaires et elle en a appris davantage sur le rôle des conseillers en affaires.

« J’ai lancé mon entreprise toute seule; elle a pris de l’expansion pour devenir une agence de marketing à part entière et une société de développement de logiciels, explique Mme Cote. Sept ans plus tard, mon fils est né et j’ai décidé de vendre. »

En 2010, Cara Cote lancé son entreprise actuelle, ZED Engineering Inc., et à ce moment-là, elle cherchait également à devenir conseillère. Il n’y avait pas de postes chez WESK; elle a donc commencé à faire du bénévolat à titre de mentor en affaires pour Futurpreneur Canada.

« En juin 2020, je me suis trouvée sans emploi parce que la COVID-19 avait eu pour effet de suspendre tous les contrats de ma société de conseil en ingénierie, raconte-t-elle. Au même moment, WESK était à la recherche d’une conseillère en affaires, et c’est moi qui ai décroché le poste. Ça ne pouvait pas mieux tomber. »

Cara Cote aime aider les femmes entrepreneures parce qu’elle veut les amener à comprendre ce qu’elles doivent faire et comment le faire efficacement.

« L’entrepreneuriat est un milieu passionnant, mais ce n’est pas toujours facile, déclare-t-elle. Je sais ce qu’elles traversent parce que j’ai déjà été à leur place et grâce à mes antécédents, je peux les aider à résoudre leurs problèmes. »  

Selon Cara Cote, l’un des aspects les plus passionnants du métier de conseillère en affaires, c’est lorsqu’un client lui raconte une réussite et qu’il est enthousiaste à l’idée de lui en faire part.

« En tant qu’entrepreneure, je comprends l’importance de ces jalons, dit Cara Cote. Ce sont les appels téléphoniques que je préfère. »

Jocelyn Poock, fondatrice et propriétaire du Prairie Centre for Child Development, est la cliente de Cara Cote depuis juin 2021.

« Cara m’encourage et m’aide à avoir confiance en moi et dans mes idées, ce qui est tellement important pour moi, dit Poock. Jamais je n’espérais recevoir toute l’aide qu’elle m’a apportée jusqu’à présent. »  

Psychologue clinicienne, Mme Poock comprend parfaitement l’aspect clinique de son entreprise sans pour autant être une femme d’affaires; il est donc inestimable pour elle de pouvoir compter sur une personne digne de confiance et compétente.

« Mon idée d’entreprise a germé il y a des années, et c’est Cara qui m’a aidée à en faire une réalité, affirme Jocelyn Poock. Je ne serais pas là où je suis aujourd’hui sans son soutien. »